Une grève partie pour durer

Une grève partie pour durer

La Direction l’a annoncé aux médias : la grève peut durer 5 ans s’il le faut. Les grévistes ont bien reçu le message et s’organisent en conséquence. Tout d’abord, fini les gentillesses avec un employeur qui refuse le dialogue et joue le pourrissement de la situation. Les grévistes arrêtent d’encadrer les intérimaires venus les remplacer, ce qui était pourtant fait depuis le 7 mars.
Deuxièmement, les grévistes ont décidé de mener une communication à grande échelle. Vessy et le Conseil d’Etat n’ont pas le temps d’entendre les grévistes ? Pas de problème, c’est désormais à l’extérieur de ces cercles de « copains » que se jouera l’avenir de la grève à Vessy. La semaine risque de ne pas être des vacances pour tout le monde…

Mardi 26 avril : Manif antinucléaire
Ce mardi se tiendra un grand rassemblement antinucléaire à Genève, lors duquel vont défiler des milliers de manifestants. Les grévistes ont décidé d’aller y diffuser un tract de « publicité » sur la Maison de Vessy. On ne sait jamais, si des fois quelqu’un avait encore des doutes sur les pratiques de l’employeur, peut-être sera-ce l’occasion de les lever…

Dimanche 1er mai : Fête du travail
Intéressant ce 1er mai où les partis de gauche et les syndicats réclament l’égalité des salaires. Ce sera pour les grévistes l’occasion de rappeler aux milliers de manifestants et visiteurs que la Maison de Vessy ne donne pas le même salaire à son personnel que les autres établissements publics s’occupant de personnes âgées… J’en connais dont les oreilles vont commencer de siffler.

Mais encore…
Entre ces 2 temps forts, les grévistes devront aussi :

  • Rencontrer le Parti Socialiste,
  • Probablement tenir une conférence de presse,
  • Distribuer des tracts tous les jours et organiser régulièrement des actions à Vessy.