3ème jour de reprise de grève

3ème jour de reprise de grève

La Grève se durcit à la Maison de Vessy – la détermination aussi

La direction a décidé qu’elle ne va pas seulement rajouter 2 agents de sécurité sur le site de la Maison de Vessy, mais en plus de cela elle a été porter plainte pour violation de domicile ! Nous sommes face à une attitude de pur mépris qui montre bien que la direction si elle n’obtient pas satisfaction selon sa vision, alors elle agit à nouveau de façon autoritaire et menaçante. Depuis hier nous avons une surveillance rapprochée des agents de sécurité et en plus la police qui est venue jusque dans le foyer du personnel pour s’assurer de la suite de notre programme de la journée.
Nous ne nous laisserons pas intimider.

La grève un droit constitutionnel – un droit pour se faire entendre

La grève est un droit que nous pouvons exercer tant que nous estimerons ne pas être entendu. Réfléchissons ensemble, pour savoir comment se faire entendre, en arrêtant maintenant, sans la garantie que nous nous ferons
entendre correctement par la suite ? continuer au prix d’un gros sacrifice personnel, avec tout ce qu’une grève implique ? Mais « nom de bleu », pour le moment le choix est vite fait, sans un vrai terrain d’entente, pour
que l’ensemble du personnel, et pas seulement les grévistes, soit véritablement entendu, il faut qu’une vraie démocratie voie le jour au sein de la Maison de Vessy. Réveillons-nous !

Se faire entendre pourquoi et par qui ?

Pourquoi ? A nouveau nous ne nous battons pas pour un ou une collègue en particulier, mais pour la démocratie, qui passe aussi par une égalité de traitement, un accès à son lieu de travail et à un parking qui soit identique pour toutes et tous, et sans qu’une personne en particulier puisse en bénéficier plus qu’un-e autre par le biais de la location à son nom. Nous refusons ce système et demandons le même accès pour toutes et tous à ces places de parking en particulier celles qui sont à l’intérieur des murs de Vessy, avec un vrai plan de mobilité avant tout. Nous nous battons aussi pour un vrai lieu de négociation dans Vessy, comme vous le savez.
Par qui se faire entendre ? Comme le Conseil d’administration « bloque », par les autorités cantonales, le Conseiller d’Etat, monsieur Longchamp, qui doit jouer son rôle de « responsable » de la Maison de Vessy, c’est pourquoi nous nous rendrons ce matin Devant l’Hôtel-de-Ville (en face des canons) et vous appelons à y venir pour une Manifestation de soutien