8e jour: Le Personnel en grève depuis le lundi 7 mars 2011

8e jour: Le Personnel en grève depuis le lundi 7 mars 2011

EMS en état de siège
Il régnait une ambiance surréaliste, samedi, à la Maison de Vessy. Le portail avait été rapporté par son voleur et on y filtrait les entrées. Des policiers quadrillaient les jardins, le Conseil d’Administration venait observer ses employés à l’abri des agents de sécurité, seuls les grévistes chantaient comme de coutume « J’veux du soleil ».

Uppercuts au coeur
Peut-être finalement étaient-ce les discours qui effrayaient tant ces respectables dirigeants. Car il faut bien le dire, la kalachnikov dont se souvient M. Peyrot n’est rien, en regard des mots simples et directs des grévistes. On y entend toutes les humiliations accumulées et la colère que ce traitement a suscitée. Il faut dire que, la veille encore, les grévistes avaient été méprisés par le Conseil d’Administration, lequel a balayé d’un simple « non » toute une matinée de discussions finalement inutiles.
Outre les grévistes, de multiples associations, partis et syndicats sont venus apporter leur soutien à cette lutte historique. Puis grévistes et manifestants sont partis en cortège chanter sous les fenêtres des résidants, qui les saluaient en agitant la main. Tout ça entre les agents de sécurité recrutés pour l’occasion. Question : pour combien d’années, la dizaine d’agents engagée ce samedi, paierait-elle les parkings à l’ensemble du personnel ? Pour ce prix-là, probablement, une aide-soignante de plus aurait pu travailler bien des mois auprès des résidants. Mais la Maison de Vessy a des principes : elle préfère se protéger de ses employés plutôt que de les entendre…